6 mai 2011

Juste avant de partir je ne respire plus trop. Je me force à manger un bout de pomme.

Dans la voiture je me force à respirer lentement. Je vais mieux.

La proprio est tout à coup adorable et nous rions. Touchante, elle viendra couper des roses et les offrir à sa voisine préférée.

Je vous souhaite d’être heureux dans cette maison, autant que je l’ai été. dira-t-elle

Oui, je lui dis Oui.

Je la salue une dernière fois de la main, elle part dans sa petite voiture grise que je ne lui connaissais pas.

La maison je lui ai donné ce nom là…elle m’explique, oui j’avais vu sur la boite aux lettres, oui c’est beau, je vais garder ce nom secret, pour les amis seulement, oui.

On ne dit plus rien. Le soleil est fou.

Dans le bureau du notaire j’ai croisé les jambes dans mon pantalon bariolé, exprès. On a ri. Il y a des fois on ne sait plus de quoi parler puisque tout est là.

Enfin les fenêtres toutes ouvertes, dans la pièce en haut le parfum des roses se répand. Les roses sont les maîtres de maison, pas les maitresses.

Tout est simple. Les portes ouvertes sur le jardin, la baie vitrée.

Tiens encore de la menthe à foison là ?

Tiens, les cerises surprises sur le toit de la cabane.

On ne dit rien. Au retour, sur la route j’ai sans cesse la même chanson en tête. Le vert est beau, la nature luxuriante dans cette vallée que j’aime.

Ca y est, ça y est. C’est.

Quelque chose auquel je n’ai jamais pensé, que je ne voulais pas. Jusqu’à ce que février 2011 frappe à ma porte et me dise : ce que tu ne voulais pas t’attend. C’est pour toi. Tu ne le voulais pas, tu le redoutais même, tu t’en moquais.

Toutes ces choses qu’on ne croit pas possible. Ces futurs qui s’imposent, qui sont là. Ce dont tu n’as pourtant jamais rêvé et qui t’es donné. A portée.

Cela me dépasse complètement. Aucune maîtrise, pour une fois.

.

Publicités

17 réflexions au sujet de « 6 mai 2011 »

  1. Aye tu peux commencer un élevage d’élans dans le Vercors, ya déjà la neige, les chiens de traineaux, la nature difficile, ce sera parfait. Ne manque plus que les loups et les ours ! Ou les lynx… va savoir ! On les voit jamais ceux là.
    Bon apprivoisement ! La première nuit risque d’être un drôle de cocktail ! Milles bises et pensées douces pour toi.

  2. Si si, au moins une qui a des plumets dans les oreilles passe régulièrement par là et se frotte les pattes de contentement. Plein de douces pensées au jardin, à la maison des roses et à tous ses occupants, petits et grands.

  3. La première nuit en juin, sans doute, après travaux et cartons en pagaille…mais tu as raison, Tanakia, indienne de nos bois, la 1ere nuit est toujours agitée !!

  4. Le coeur qui cogne à la porte….comme c’est joli. je me demande quel bruit il fait.
    Ce n’est pas toc toc, c’est autre chose, non ? Toi et ton oreille supra musicienne…

  5. C’est le moment de planter les courgettes les poivrons les artichauts les aubergines les tomates le thym les framboisiers les mûriers les fraisiers les casseillers, de semer les pois les choux les haricots les melons les concombres les oignons les échalottes l’ail les courges et citrouilles les laitues les radis le basilic les piments de planter les pommes de terre bah dis, y’a du boulot! (sourires)

    1. Oui oui mais j’ai un souci, je n’y suis que 2 3 fois / semaine et on est en pénurie d’eau….aïe

  6. ça y est ça y est ça y est ça y est ça y est ça y est ça y est ça y est ça y est ça y est ça y est ça y est ça y est

    le bruit de ton coeur doit un peu ressembler à ça, hmm

  7. La vie est une magicienne :). Toujours a nous surprendre là où on ne l’attend pas . heureuse pour toi, c’est plaisir de lire ton plaisir.
    biz

  8. merci les zamis.
    Un gros coup de peinture blanche cet aprem…mais une canicule épaisse et mes pauvres plantes…..ouh là là !

  9. Sur ta liste de courses, n’oublie pas de noter « SAVON NOIR », parce que cette année, c’est l’année des pucerons. Il y en a de toutes les couleurs, et ils s’attaquent à TOUT!!! Attention tes roses.

  10. Alors j’ai. J’ai toujours, je l’aime. J’ai appris que les marocaines ( et peut être d’autres) se lavaient avec au Hammam et ça rend la peau douce…
    Pucerons sans doute et toutes fourmis bouffent les fraises des bois du jardin. Y’en a qui profitent de la canicule au moins !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s