Un parapluie, des nuages.

A peine sortie du quartier à vélo, je prends une petite route vers les champs et je vois un truc long et vert au milieu du chemin. Je m’arrête. Un parapluie ? Long, avec un manche en bois ?

Il est 13h, je suis seule en balade. C’est exprès, je sors toujours quand la bonne société familiale ripaille et laisse les routes aux manants isolés.

Zut je démarre à peine et me voilà encombrée d’un parapluie qui s’est mis exactement en travers de ma route, perdu, sauté d’une remorque ? Il y a un vide grenier géant à trois kilomètres de là…Un rescapé ? Un évadé de dernière minute ? Un objet qui a refusé de se voir exposé et qui s’est couché de tout son long en attendant Bibiche et son vélo. Elle passe là le dimanche midi. Je l’attends.

.

Et que vois je sur le manche en bois ?

.

Ah bon ? Hum…me voilà avec un parapluie qui a eu une drôle de vie….

Je vais saluer la ferme des poulettes. C’est le rituel. D’abord les chèvres puis les poules de collection.

Elles sont rangées dans des petits enclos charmants qui ont des maisonnettes peintes en rose, rouge, jaune.

Je m’aperçois qu’elles ont peur d’être prises en photos. Faut dire que ce sont des starlettes. Allez les Miss c’est pour montrer aux blog-amis !!

.

.

.

Oui là y’a un intrus…C’est qui ?

.

.

Z’avez vu la classe ?? Mais timides j’vous dis, timides et pis les coqs se sont mis à tirer la sonnette d’alarme et à cocoriquer tous en même temps, d’un enclos à l’autre. Mon vélo est alors tombé dans la clotûre électrifiée, et j’ai pris un coup de jus en le récupérant. Pas facile la vie de paparazzi de poulettes de luxe !!

.

Pour finir, je dois dire qu’aujourd’hui, je me suis dit que je préfère les nuages au ciel tout bleu. J’aime les cieux contrastés et d’après pluies. Merveilles de lumières, moutons moutonnants, trous bleus qui font de l’oeil.

Et cette montagne, vous la voyez là ? Celle du milieu. C’est derrière que je vais aller, que je vais retourner vivre. Là où ça moutonne, oui.

Et puis ce matin, c’est vrai, j’ai revu une amie. Avant on habitait proches l’une de l’autre maintenant il faut  descendre au Sud, frôler l’Espagne pour la retrouver.

Une heure en terrasse de café à 10h. C’est pas énorme. On fait avec.

De chez elle on part à pied ou en vélo pour se baigner. Même nu, même nues dans l’eau, nan je te dis pas où !!

Je l’ai trouvée changée physiquement. Et aussi d’apparence. Je m’étais habillée en hippie cool pour être au diapason et ben, pas du tout. « Executive woman » comme elle a dit en rigolant. Jeans, chemisier noir moulant, petits talons qui font clac clac, cheveux longs coupés aux épaules et devenus bien sages… On a ri de ses changements. La vie qui tourne…On aime bien faire bouger.  Tout de même, ça m’a fait drôle.

.

.

.

Publicités

12 réflexions au sujet de « Un parapluie, des nuages. »

  1. Moi je te dis que ce parapluie, il attendait sa chauve-souris, et toi t’es passée par là et plus d’histoire d’amour entre la chauve-souris et le parapluie.

    1. Tiens en voilà une histoire, je ne connais pas l’amour entre chauve souris et parapluie. Mais ici dans les falaises vercoriennes-dromoises il y a des fan clubs de chercheurs en ces bestioles adorables. Bon je vais me renseigner …

      1. désolée, je ne pensais pas que ça collerait un truc énorme comme ça quand j’ai juste écrit le lien!!!!! Bon maintenant tu peux écouter!

      1. Ttttttt, pas de snobisme chez les poulettes, elles détestent toutes les objectifs: PARCE QU’ON NE PEUT PAS LES MANGER!!!!

  2. Je ne savais pas autant aimer les histoires, encore, eh bien je me suis régalée ! Vive les égarés, les effrayées, les électrifiés et les transformées !

    1. Egarée éléctrifiée a effrayé poulettes et est transformée par des orages et des parapluies, oui. Ben dis donc on en tient des personnages d’histoires là ! J’ai fait une tite toilette au parapluie hier à la maison….De grands jours neufs l’attendent.

  3. Stephanie du jardin venté, merci !! génial ! Mais si j’adore ce Fersen là mais j’avais pas fait le lien, chouette !! Heu..Chauve-S…!!! Tu m’en mettras d’autres des commentaires comme celui là, hum, ça me plait !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s