L’élan, la solidarité, les bons cinglés

C’est un appartement dans le quartier HLM où je travaille. Il a toujours été dédié à la solidarité. Maintenant c’est une association qui l’habite et y organise des ateliers autour de la décoration et le développement durable.

Peinture à la chaux, pigments, carrelage, produits ménagers naturels, économies d’énergie, faire son jardin d’appartement, etc Des  temps de rencontres et de formation y sont donnés.

Des chantiers solidaires aussi. C’est à dire que tu apprends en allant aussi épauler des professionnels qui retapent des lieux privés : appartement, foyer d’hébergement, etc.

Et si tu es seule, tu es une femme, tu viens de récupérer un appart tout pourri. Tu viens là te faire aider. Tu ne sais pas bricoler, ni réparer ton évier. Tu viens là. Tu veux apprendre des techniques naturelles, les matériaux et les gestes. Tu viens là.

Ce matin,quatorze femmes analphabètes et moi, c’est à dire quinze gonzesses, ont été accueillies pour fabriquer leurs propres produits ménagers.Génial bien.

Ensuite, avec l’animatrice on a parlé de mon crédit-temps. Si tu viens à un atelier tu peux donner des euros ou tu t’inscris sur la banque de temps. Tu donneras des heures sur un chantier. Je suis venue m’initier au carrelage il y a deux mois, j’ai donc une dette de temps.

Elle me dit qu’une dame a récupéré un appart  horrible, avec plafonds à gratter puis enduire joli. Cherche soutien et petites mains pour ne pas désespérer. Vendredi. OK.

Je suis repartie jouasse. J’aime énormément cet endroit. J’aime les gens dingues, qui agissent, se foutent des pessimistes et font.

.

J’aime aussi, hier et aujourd’hui, encore des cinglées du courrier dans ma boîte. Le geste pour le geste, le don pour le geste. Une phrase là, un peu plus ailleurs. Peu importe. L’élan de saluer, l’élan simplement.

.

.

Je me suis souvent sentie seule dans mes postages à tout va, mes bouteilles à la mer.

Je me rends compte que je ne le suis plus. Grâce à vous.

C’est une joie, une émotion. Celle de se sentir reliés, celle qui me rend la vie plus vivable, moins désespérée.

.

Publicités

8 réflexions au sujet de « L’élan, la solidarité, les bons cinglés »

    1. Oh ben c’est vraiment sympa de t’arrêter ici. Tu sais que j’ai une île carrément à moi ? Un motu , ouaip. Depuis plus d’un an j’y raconte des mondes imaginaires.
      Et Dans ton nom il y a mon fruit préféré !

  1. Coucou Ella, ce que tu racontes est vraiment chouette, cela me fait un peu penser au SEL… mais là les hommes en ont marre de donner des coups de mains aux femmes !! Ton asso me fait rêver : en train de rénover mon entrée…
    quant aux collages, tu m’en as vraiment redonner le goût, j’ai récuperer un déherbage de bibliothèque… ! amitiés

  2. Voilà un texte qui fait du bien. Et je pense vraiment, et de plus en plus, que si notre société n’implose pas, c’est grâce à ce genre d’initiatives. Merci pour tes textes, je ne commente pas souvent, mais j’y suis très sensible !

    1. Oui je pense que si ce monde ne se peuple pas d’utopistes têtus il va à sa perte encore plus brutalement.

  3. pour ce qui est du désherbage des magazines, je me suis bornée à demander à une responsable s’ils archivaient les magazines, et elle m’a répondu qu’il allait y avoir du pilon donc… mais ma bib est petite… demande à tout hasard…

    1. Nous verrons quand j’aurai des mètres carrés en supp…(.Hier visite d’une cabane minuscule, mais vraiment trop petite et avec vis à vis, dommage car rivière en contrebas !) Grr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s