Millénium (suite)

Il y a peu je vous avais dit que je trouvais le début de Millénium 1 très poussif et décevant. Et bien mon aventure avec cette série est assez cocasse finalement !

 

Oui, les soixante premières pages sont pénibles. Je ne m’y attendais pas. Je trouve tout le baratin économico-politique mal amené, comme des pavés à avaler, et je ne parle pas des contenus mais de la façon dont c’est introduit, au forceps. C’est assez curieux, parce qu’après, quand on a enfin droit à de l’action au présent, avec des personnages qui respirent, là c’est un autre style, totalement, vivant et qui capte le lecteur.

 

On dirait presque un autre qui écrit et une scission entre le narratif-journalistique qui veut nous bourrer d’infos, et le récit vivant avec surtout des bons dialogues qui aérent et accrochent. L’ensemble est pour moi un polar moyen mais un excellent scénario. Un régal pour un metteur en scène.

 

Donc, au moment où je cessais de rechigner et où l’histoire me plaisait, je suis allée à la Médiathèque où on m’a signalé que j’avais un mois de retard pour ce bouquin et qu’il était réservé donc à rendre illico.

Cela m’a bien fait rire ( de moi). J’ai mis la locomotive et lu en diagonale ce que je pouvais. Sautant tous les passages à rallonges, explicatifs et lourdingues, et picorant sur les dialogues et l’action elle même. Ouh la vilaine, oui mais urgence en la demeure les amis !!

 

J’ai rendu le Millénium 1 sans avoir tout fini mais assez contente d’avoir passé du temps avec les personnages, surtout Mikael et Lisbeth, bien sûr. Et décidée à voir le film sans attendre d’en avoir lu plus. Car quitte à lire un scénar autant passer à l’image de suite…

 

Une semaine après je suis en médiathèque et en présentoir je vois Millénium 3. Etonnée !! Alors ça y est, cette série n’est plus en coulisse sans cesse réservée, elle est accessible à tous ? Mais en démarrant par la fin ? Morte de rire. Chiche, que je me dis ! Après tout j’ai fait connaissance et je ne suis pas accro du tout, j’ai même rendu le tome 2 qui m’attendait en réservation !!

 

J’ai donc démarré hier soir le tome 3, assez contente de mon petit tour joué…C’est bien la première fois que je fais cela. Et cela m’amuse bien d’y trouver du plaisir. Je continuerai de sauter les passages qui t’expliquent lourdement les archanes des mafias politiques et économiques et je me régalerai des aventures des personnages. Je me suis déjà bien amusée hier soir.

 

Oui, on dirait que j’ai trouvé un mode d’emploi avec cette série : le beurre et la tartine en dessous, le tout gratuit pour mes petits neurones. Oh la vilaine !

 

Finalement la façon dont un livre entre dans nos maisons puis dans nos têtes. C’est une histoire, toute personnelle, qui me plait.

C’est déjà une aventure avec ses errances et ses surprises.

C’est mouvant, parfois du coup de foudre qui refroidit, parfois du tièdasse qui rougit, parfois du rejet rempli de non-dits, parfois de l’amour intense -pour toujours- que rien ne laissait entrevoir ?

Tiens, il faudra que je m’en souvienne.

.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Millénium (suite) »

  1. Ben mince alors!!!
    c’est culotté de faire ça!!
    c’est comme de savoir la fin du film avant d’aller le voir!!!!!
    pour ma part , je saute aussi des longueurs , dans les livres , ou alors je m’en délecte, quand ce sont des descriptions savoureuses ( chez Zola , je suis très friande de ces détails pleins d’odeurs , de sons et de saveur , dans « le ventre de Paris » « au bonheur des dames » « La faute de l’abbé Mouret » et bien sur « L’assomoir » )
    Mais , après , comme tu dis , un livre se prend comme on le sent!
    Les films « Millénium » ,je n’en ai vu aucun , encore ,m’ias j’en ai lu grand bien..
    côté bouquins , polars du nord , je suppose que tu as déjà goûté à la série de Henning Mankell , avec son flic désabusé, Kurt Wallander ( la série télé allemande ne m’a pas emballée , alors que les livres si!!, )

  2. Oui, c’est culotté, dis tu ? ben c’est venu tout seul, sans préméditation. Comme le disent les auteurs, une fois écrit un livre ne leur appartient plus, c’est l’aventure.
    pour Mankell, je le redis…Wallander est fort bien interprété par Kenneth Brannagh mais dans la version BBC. je connais la version suédoise et celle anglaise mais pas d’allemande. Aurais tu confondu le suédois avec la langue de Goethe ? hi hih hi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s