Courriers des coeurs palpitants

Lundi, courrier d’une blogueuse

Mardi, courrier d’une blogueuse.

 

2010-2011 courriers de blogueuses

 

Courrier de toi, courrier de moi. Tes caramels, tes collages, tes recettes, tes photos. Mes collages, mes bricolages, ta musique, tes mots, ton écriture.

Nos coups de mou qu’on ne dit pas. Nos coups de mou qui s’envolent avec l’enveloppe dedans. Des facteurs gentils et des méchants. Bouh.

Des histoires et même des personnages de blogues qui se nouent entre nous. Quoi d’autre que le rêve et la liberté d’imaginer pour combattre au quotidien tout ce qui nous tombe sur le nez ?

Des mots, des secondes données, du temps, des pensées. Quoi d’autre pour exister ?

Pourquoi ? Pour rien. Tout simplement. Parce qu’on sait y trouver. On sait combien même un peu….

Ose, oser, osera, osier, panier, oiseau lyre, oisiller, osé, rose, oser.

.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Courriers des coeurs palpitants »

  1. Merci, super. L’ami Roger, oui. Une vraie star maintenant celui là !
    Toi tu es bientôt mûre pour des ti courriers, je le sens.
    Sinon, quand j’aurai mon jardin, je sais où trouver conseils et aussi je veux un poulailler, je vois que tes poupoules sont bien guillerettes !

      1. Tsss tsss tss, non tu as bien fait et nos regards sont dans la même direction et tu as eu la gentillesse de penser à moi et de le dire et pis attention….
        Les blaireaux c’est beau. Un jour j’en ai vu un dans un ravin, le pauvre, les chasseurs s’étaient « amusés » sur lui ( je les hais). Depuis, j’aime ces grosses bêtes , ce sont de grosses peluches.

  2. Oh là là les cochons : GENIAL !!! même si je me souviendrais longtemps de leurs bisous, hum… baveux !!!!! Tu sais quoi ? j’avais trouvé une phrase géniale (elle aussi !!!) découpée dans un magazine, c’est d ‘elle dont est parti le collage gourmand, sauf que… j’ai oublié de la coller !!!!!! c’est la première chose que j’ai vu en rentrant de la poste, elle était là sur le bureau… bah, ce sera l’occasion d’un autre collage…

  3. Euh qui t’as dit que j’étais moche?
    Trêve de plaisanterie, comme pour toi les chasseurs ne sont pas mes amis, ni Chantal Goya, et pourtant qu’est-ce que je trouverais ça excitant un lapin avec un chasseur dans son viseur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s