Quand c’est le moment

Quand c’est le moment, te voilà entrain de faire ce que tu ne te  croyais plus capable de réaliser. Tu l’as voulu, tu le veux, peut être même tu essayais avant, mais ce n’était pas le moment. Hier deux choses se sont produites que j’attendais depuis longtemps. Cela répond presque au tag de Nicolas dans les commentaires du billet précédent : donner en photos quatre résolutions 2011.

Pour moi cela date d’il y a plus longtemps que cela, ce ne sont pas des résolutions de réveillon. La première chose que j’ai réussie pour la première fois, vraiment, j’essayais de la faire depuis des années. Mais le plus souvent j’obtenais du raplapla sans vraiment savoir pourquoi alors qu’il est question de levées, de bulles d’air, de légèreté.

Hier j’ai donné sans compter. Le beurre à flots, la levure en double, la farine à la pelle. A la deuxième levée sur le radiateur de la salle de bains, j’ai bien vu que quelque chose se passait. J’ai fait des tresses à la Belle et elles ont pris leur ampleur. J’ai failli trop faire cuire au four, ce truc infernal qui chez moi se nomme « four ». Mais OUI. OUI.  La brioche est belle, folle, grosse, une ogresse. Chaude, j’aurais pu me vautrer dans ses plis et tout dévorer mais je me suis retenue, on aurait frôlé le Fellini dans ma cuisine. J’aurais même pu la mettre dans mon lit et prendre un kilo par heure à grand renfort de confitures.

Et elle venait comme une princesse couronner une fin de semaine sans ordinateur et surtout, surtout, sans allumer l’ordinateur le matin. Voilà ma deuxième célébration ! Depuis six mois je ne voulais plus partager mon petit dejeuner avec le wouèbe, mais je n’étais pas mûre, ce n’était pas encore le moment. Ca y est j’ai passé le cap. Je n’ouvre plus la sale bête à 7h. Depuis plus d’une année j’en ai laissé de côté ma gym et yoga et consorts face au lever du soleil. Depuis un an je loupe plein de matins (moi qui suis du matin! ) parce que je ne sais pas ouvrir l’ordinateur juste pour 20 minutes. Si rien ne m’attend, je vais prendre le temps : blogs personnels, photos, blog-amis, mails…deux ou trois heures peuvent s’écouler au dehors sans que je ne réagisse. J’étais accro. Je sentais la morsure, l’addiction et parfois jusqu’à l’écoeurement.

Je ne regrette pas. Je dois toujours m’adonner à quelque chose, le dévorer, avant de pouvoir me ressaisir et être capable de doser. Alors j’attendais d’être prête. Et voilà. Depuis vendredi 21 janvier 2011, je suis prête. Je n’ai plus besoin de ma dose. C’est pour moi une petite victoire. C’est ainsi. J’ai aussi quitté le projet d’écriture collective auquel je participais. Il m’a fallu six semaines et  une contribution de douze pages de beaux textes pour réaliser que je n’étais pas faite pour cette aventure et que cette aventure ne m’allait pas. Je n’arrivais pas à suivre le mode d’emploi, lequel n’était pas toujours très explicite non plus. Et je me suis sentie soulagée, aussi parce que le rythme était soutenu et demandait d’être sur le net chaque jour, plusieurs fois par jour, l’interactivité y était vive, pressante, et j’ai adoré cela puis le fil s’est coupé, je ne pouvais plus y être. Beaucoup de sentiments se sont alors échappés, découverts, et je me suis sentie différente et prête à autre chose. Ouverte au monde du dehors, ayant fait le tour de beaucoup de choses sur le net et plus apte à me retrouver, moi, ailleurs, loin des écrans blancs qui scintillent dans nos solitudes.

Bon, Cher Nicolas, cela ne fait pas quatre, mais peut être deux résolutions, entre ne plus allumer l’ordinateur au petit déjeuner et réussir les brioches, mais en conséquence directe il y a reprendre soin de soi, refaire des exercices de bien-être à la maison, le matin… Il y  a autre chose, bon allez en troisième, c’est retourner voir les amis aux quatre coins de France. C’est en cours,  étape numéro un l’Auvergne (patience pour les photos !!) ! Et, hop! en 4 : je veux changer mes collages, trouver d’autres façons, d’autres formes / supports / matériaux…je ne sais… Des idées ?

 

 

.

 

Publicités

14 réflexions au sujet de « Quand c’est le moment »

  1. Tu es bien trop enthousiaste de la vie pour te contenter de ne la toucher que virtuellement du bout des doigts !
    Les vrais parfums c’est bien aussi, et ça sent bon chez toi !
    Bonne quête et bonne soirée..

  2. Ta brioche, superbement gourmande!
    Ne pas allumer le wouèbe au petit matin, fantastique.
    L’aventure à plusieurs, c’est pas grave, tu as une écriture qui se tient toute seule, pas besoin des autres.
    Voir tes amis, ça, c’est beau, aussi 🙂

  3. OUI OUI OUI, et…..Tous les participants à l’écriture collective, dont tu fais partie, ont du talent individuel. Mais il y en a, comme toi, qui savent s’adapter et sont ingénieux : doser leur talent et saisir les perches qu’on leur tend ! Tu es une sacrée abeille ingénieuse et rusée, le sais tu ? Heureux les habitants de ta ruche !

  4. Merci d’avoir participé !
    C’est difficile en effet de décrocher et une résolution du type « éviter les activités chronophages du web » aurait bien pu figurer dans mes propres résolutions. Mais contrairement à toi, je ne m’en sens pas encore capable …

  5. Ce qui fait plaisir à lire dans tes lignes, c’est que ce sont des résolutions qui viennent du dedans, des palntes qui poussent du dedans vers le dehors. Ce sont celles qui te vont aujourd’hui et c’est gouteux ! Bravo

  6. Merci à vous ! Nicolas je n’ai pas encore commandé ton livre, je continue d’espèrer une dédicace en librairie drômoise !
    Pour le reste, chaque chose en son temps…
    Ce matin je m’offre quand même un billet succulent sur ma tortue légère, vous voyez…Puis je pars dans les rues boire un café avec la gente humaine.
    Bisous

  7. Depuis maintenant trois mois j’ai adopté un début de journée immuable : réveil, petit déj, douche, 20 minutes de gym (étirements et respiration) 15 minutes de zazen. Puis, tirage tarot de Marseille et enfin seulement -si je ne dois pas partir travailler- allumage de l’ordi.
    Et ben, tu vois, ça change la vie d’une manière inimaginable. Bon, mais me mettre à la brioche, ça me plairait bien aussi tiens…

  8. Je vois bien ce que tu veux dire et c’est ce que fait l’Homme ici aussi ( sauf le Tarot)…Et pour l’avoir pratiqué, même juste 15 mns de respi claire et un chouïa de Taï chi ouvrent la journée , face au monde ( et au boulot !!), complètement, complètement ..indispensable pour moi. D’ailleurs L’homme ici SAIT si j’ai pratiqué ou pas le matin, sans que je ne le dise (il est déjà parti quand je..).

  9. Je dois absolument te dire que ton collage de la fin me botte drôlement ! Adorable croquignolet ! (ce qui ne veut pas dire que je n’aie pas lu ton post, et apprécié)

  10. Bonjour Lôlà,
    mais dis-donc il m’avais échappé ce blog là,
    je ne sais pas si je suis déjà passé par ici,
    je crois que ma bonne résolution a moi cela va être de me mettre a la cuisine… parce que cela sent délicieusement bon chez toi, et cela fait envie…
    bisous !

    1. Bonne résolution, pleine de vie, moi j’adore cuisiner, même si je fais un peu tout au pif et n’importe quoi beaucoup.
      Un blog qui t’échappe ?, c’est normal, tu sais bien que j’en ai un labyrinthe en wagons, il ne faut surtout pas tout suivre sous peine de vertiges !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s