Fouillis d’aimer

J’ai toujours aimé les bureaux et les fouillis qui disent. Ils portent traces de qui nous sommes et sans le dire peut être indiquent-ils où nous irons, où nous allons.

J’aime les punaises qui retiennent à peine là un croquis, là une carte, là une photo, là une enveloppe timbrée. Une destination, un souvenir, une envie, un voyage, un lien qui comme une corde est prêt à jouer sa petite musique. Un écho. Echos multiples en suspensions, dos au mur mais face. Face à face et avec d’autres moi, et toi.

Les oiseaux d’un printemps, les glycines d’une petite fille, taches de lumières sur la feuille sur la terrasse de fin d’été. Un Kerouac en noir et blanc, et je ne sais pourquoi cette photo m’émeut tant. Une émotion d’adolescence qui me fout les valises au fond des tripes et l’envie de tout mettre sans dessus dessous. Clochard céleste, la vie difficile. La vie méritant.

Et tout le courrier d’une fin décembre 2007, parce qu’il y a des dates qui restent gravées et des moments où les signes des autres sont plus importants, vitaux. Une vie de signes. Ni en croix, ni en rond, je choisirais bien la spirale s’il fallait choisir son camp d’une bataille sur un échiquier. Je prendrais le cheval et une règle du jeu où tu roules dans les prés en colimaçon pour revenir toujours gagnant sur les détails. Peu de choses feraient un tout, sans case, sans pion, et des atouts.

Je verrais bien une tapisserie de tous les bouts de papiers, de couleurs, de dessins, de ces cartes, de ces beautés, de ces mots, de ces oiseaux, des arbres, un sculpteur aimé qui crée la sensualité en forme de géants. Il faudrait aussi la musique et les odeurs, sur le mur accrochées. Qui danseraient, se frotteraient le dos pour émettre leurs ondes amoureuses.

J’aime les fouillis qui ont l’air de se taire mais quand je les regarde m’appellent pour exister.

.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Fouillis d’aimer »

  1. Quel programme ! toute une partie ou presque de vie concentrée , faite de couleurs vives ou légères , transparentes ou azurées de mots tracés de fines volutes ou pattes de mouches , signes énigmatiques dévoilant des évenements heureux ou pas ….
    Bon week-end Lôlà
    A+Sacha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s