La vie des citrouilles, la nuit.

.

Les derniers tournesols baissent les yeux. Les yeux au sol. Ils sont restés là, ils étaient des évadés, pas rangés, vagabonds ils avaient trouvé racines là où ils sont. Ils ont échappé aux machines, personne ne les dérange. Alors avec mon petit vélo on est venus leur rendre hommage et il y avait plein de bestioles dans leurs cheveux.

Les citrouilles, elles , elles sont bien rangées, en rang d’oignon. Elles attendent leur heure.

Au détour d’un bosquet, quand les grands champs s’endorment, leurs roues se dévoileront. Elle vivront leur nuit. C’est ainsi dans leur vie. Il faut en profiter avant qu’on vous sépare, vous tranche, vous pèse et vous illumine de bougies. Non, elles ont encore un peu de répit.

Quand vient l’heure étoilée, chacun a son rôle. Les belles sortent leur robe de soirée, les carosses se mettent sur le bas côté. Les ombrelles s’ouvrent sous la lune, c’est que ces dames ont le teint fragile.

Alors dans l’ombre s’éclaire le grand cortège. Il y en a de tous côtés. Voilà leur beau privilège, d’être autre chose que ce qu’elles ont été, pour un moment, un soir après l’été, leur chandail rouge sur les épaules, leur carosse vont les bercer. La balade sans bruit s’enfonce dans les détours. Une chouette ouvre ses yeux, elle en a vu d’autres et sourit, le bruit de ses ailes frotte encore la nuit jolie. Mesdames les citrouilles ont beaucoup d’amis.

.

Publicités

11 réflexions au sujet de « La vie des citrouilles, la nuit. »

  1. Une fois la nuit passée, Cendrillon reprends ces habits de souillon et se dit que tant qu’à la perdre aussi bien la cuisiner, cette citrouille resté au beau milieu de l’entrée en panne de magie. C’est là qu’une autre magie s’opère et que la soupe à la citrouille et à la Cardamone fera le bonheur de toute une tablée. Souriez

  2. Il y a bien, bien, bien longtemps, Brigitte Fontaine et son complice Areski avait sorti un album qui s’appelait « Le Bonheur ». Dedans, il y avait une chanson du même nom qui commençait comme ça :
    « Chaque citrouille peut devenir carrosse, l’important est de dire : « je t’aime citrouille »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s