Les courriers de l’été. Et puis un jour…

Cet été dans la maison, ça cartonne, ça confiture, ça Dylan, ça zen, ça colle sur les doigts.

J’ai récupéré un vieux stock de fiches-cuisine. Elles vivent une double et nouvelle vie et partent au quatre coins semer un peu de joie et parler des abricots et des pêches qui sont nos amis ici.

Une conteuse a  reçu mes idoles et une amie a trouvé dans sa boîte  un grand brin d’harmonie aux pieds nus.

Oh comme ils sont beaux ces deux là, on en mangerait, à la petite cuillère et sans modération !

Et puis, et puis….

Il y a eu des surprises, des inattendus inattendus.

L’amie si loin a repris ses pots de colle et elle a écrit : Ce n’est qu’un début .  J’ai trouvé cela gai et sa carte parlait de nos vacances à la mer. Des bouts de paradis multipliés sur le papier. Une vraie surprise.

Et puis il y eu l’improbable. Voilà c’est ainsi, je crois que quand on envoie un joli courrier on ne sait pas , non on ne sait pas ce que le destinataire peut éprouver. C’est envoyé, cela ne nous appartient plus. On pense que c’est un peu, que c’est bien mais on ne sait rien.

Parfois on envoie depuis longtemps. Depuis des lustres, des chandelles et des gondoliers. On envoie parce qu’on ne sait pas faire autrement. Pour moi c’est un peu une maladie, vous savez. Elle n’est pas souvent contagieuse, c’est mon immense regret. Mais il faut vivre avec nos différences.

Il y a même, il y avait même, une personne à laquelle j’envoie depuis des dizaines d’années, c’est vrai que je l’ai connue bébé….Et qui jamais, jamais, jamais, ne répond. Ni un m…..,ni un merci. De carte en colis. Rien ou quasi. De quoi désespérer totalement, ce que j’ai souvent fait. Mais. Mais faut-il désespérer quand on s’aime, de toutes façons ?

Et puis. Et puis…Cet été, je ne sais pas ce qui s’est passé. Mes enveloppes de juillet toutes barbouillées de partout, bourrées de couleurs, ont-elles créé un tourbillon de folie ? Un air, un temps, un grand changement ? Non, pas tant. Mais j’ai reçu cela…

Une fois, puis deux fois. Deux enveloppes dans ma boîte. J’ai dû me frotter les yeux. Et c’était si. Si….

C’était émouvant pour moi car je sais tout le chemin qu’il y a derrière cela. Le travail sur soi, se sortir des gangues, des empêchements que l’on se met, que l’on nous met. Changer de vie, se débattre contre les autres et leurs jugements. Tenir bon, souffrir. Croire. Y croire. Se dégager. Tenter. Douter. Essayer.

Et oser sa vie, la sortir des clous.

Et colorier simplement. Un beau matin, n’avoir honte de rien.

Avoir confiance en l’autre qui vous prendra comme vous êtes.

Vivre spontané. Laisser faire. Se laisser faire. Ce long chemin.

.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Les courriers de l’été. Et puis un jour… »

  1. Tu es une passeuse. Tu sais ça? tu transmets, tu donnes, tu distribues, tu lies, tu vis, tu fais vivre, tu soulages, tu souris, tu.
    Et on ne saura jamais te dire merci. Pas comme. Alors que.
    Merci.

    1. C’est très gentil ça. Merci mille, tutti.
      Si, tu sais dire merci, tu vois, si si.
      Et toi tu emmènes, tu sais ? Tu donnes envie, tu encourages, tu dis, tu montres des voies, des façons, des possibles.
      Bon c’est ti pas joli tout ça ?…Hum.

  2. Si, c’est joli, dis, merci de dire, merci merci :-).
    Paola se réveille, elle a fait une léger ménage ;-), mais c’est la même au fond, tu sais toi.

  3. Je veux juste dire que ça fait un bien fou de recevoir et d’envoyer toutes ces couleurs !!! Un tourbillon de joie dans les boîtes à lettres et dans la vie. Ton texte est bouleversant j’aime ta persévérance avec cette personne qui ne disais ni m. ni merci… c’est inspirant. Tu es une magicienne Lôlà…

    1. Coucou Conteuse jolie !
      Parfois je ne persévère pas, je dois dire…J’ai tort sans doute mais on est des petites choses fragiles qui avons besoin de signes. Pauvres petites bêtes, heureusement qu’il y a des prairies fleuries pour les coccinelles égarées !

  4. Y’a d’la joie! Bonjour, bonjour les coccinelles… Y’a d’la joie, chez Lôlà et c’est Youpi!
    Merci pour toutes ces couleurs et cette envolée de vie!
    Bises d’Ep’

  5. Que c’est joli, ici ! J’aime cette envie-manie de coeur et de couleurs, ça souffle généreusement … Surtout, ne change rien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s