Le passager clandestin


Instantanément le soleil passe par la fenêtre

Tu n’as rien demandé mais rien ne l’arrête

Instantanément le soleil impose, lumière dépose

Libre chez toi, chez lui maintenant

Instantanément.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le passager clandestin »

    1. Le soleil est un compagnon à aimer sans modération. Après c’est comme pour tout, tu caresses, t’y frottes ou t’y piques…c’est à chacun de voir. S’en protéger n’est pas incompatible avec un accueil sans retenue. Mon texte évoque la lumière et la chaleur actuelle, celle du printemps, une bénédiction après un hiver si gris. Une Joie sans fin pour moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s