La maladie des blogues

Lôlà a attrapé une maladie. Il ne faut pas lui en vouloir, c’est comme cela…

Elle ouvre et créé des blogues comme on mange des petits pains sur le chemin de l’école buissonnière.

C’est comme cela, le nez au vent, tu sais bien. Le chocolat dégouline au soleil sur le poignet. Rien ne te guide, tout t’attend. Une liberté nouvelle encore à essayer, sans aucun doute, à chaque carrefour. Et c’est vrai qu’elle a le temps, elle en veut du temps, elle se  défend, elle a lutté, elle l’a gagné. Et c’est vrai qu’écrire c’est sa vie, sinon elle ne vit pas. Et c’est vrai que sa tête est un manège, une imagination sans limites, sinon elle crèverait de malheur, Lôlà.

Alors, oui, elle a des petits pains plein les doigts.

Elle a le pain poésie et doux qui veut le bonheur et allonge la vie vive.

Elle a le pain tout-couleurs tout chaud au coeur, plein d’encre et de chats.

Elle a le pain de sable et d’eau, son rayon de joie libre, en Robinson.

Elle a le pain secret des souvenirs et des amours, un peu amer mais puissant.

Elle a le pain plein d’images et de  mots-instantanés, intemporels pour elle.

Elle a, ici,  son carnet-brouillon qui ne réfléchit pas, juste des bulles de savon sur la route ou un pull chaud quand il fait froid en dedans.

Un jour elle n’aura plus de mains pour les tenir ses petits pains. Ou bien une indigestion de chocolat ?

Le nez en l’air elle enverra tout promener ?

On ne sait pas. Personne n’a jamais pu la maîtriser, et ce n’est plus la peine d’essayer.

Marcher sans se préoccuper de quoi, qui , qu’est ce et comment. Le pouvoir sans la dominance, la gourmandise sans le péché, la nonchalante fainéantise sans prêcheur pour t’emmerder. Les bêtises pour du faux et personne pour  en pâtir.

Juste toi, juste toi, tranquillement, toi.

Publicités

6 réflexions au sujet de « La maladie des blogues »

  1. Bonjour!
    Que diriez-vous si on fondait « Les multi-bloggeurs anonymes »?On pourrait se faire une « dérapie » en règle!Ça me démange d’ ouvrir un autre blogue.

    1. Je comprends cette démangeaison, faut gratter sans tarder, rien à faire !
      Je suis partante pour toute expérience délirante de liberté.
      Bienvenue ici, en tout cas.
      Quand j’aurai 10 blogues, j’arrête sinon c’est la psychiatrie qui prend le relais !!
      Bizzzzaussi !

  2. Jolie maladie,contagieuse et aggravée par une forte tendance à la poésite dans ton cas, mais ma prescription est qu’il ne faut surtout pas en guérir, tu ferais bien des malheureux, moi la première …

  3. Moi qui aies 3 blogs, je suis contaminée depuis longtemps… mais je ne me soigne pas… même si je ne comprends pas tjrs pourquoi vers quoi me mène la blogo. Mais peu importe… ça ne sert à rien de trop se poser de question.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s