Caches

J’ai mes codes, j’ai mes failles. on ne peut pas vivre sans passer dessous, derrière des verrous. Des cadenas à défaire, protéger.

J’ai mes murs, j’ai mes brisures. Et toi tu les sais sans rien demander. Quel respect ! J’en t’aime d’autant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s